Le Noir Sans Mots (Traduction)

Le Noir Sans Mots

 

De l’abîme j’enfle comme la fleuraison d’un matin de printemps

D’où je grandis est une énigme qui vaut d’être abandonné

Je vois la lumière mais elle ne me touche pas,

Car je suis noir comme le carbone,

Et ceci se révèle aussi être un mensonge

Je visite mille teintes, pourtant je ne vais nulle part

Trébuche au travers de crevasses qui ne contiennent aucune substance pour moi

Et en traversant les cimes glaciales de hauteur glorieuse

Ceci aussi s’effondre en délice

 

Nicolas Osborn. 2018.